Centrimex, un des transitaires n°1 en Afrique

Centrimex logo

Gilles LAFOIS, responsable commercial chez Centrimex a longtemps travaillé dans le shipping en tant que responsable logistique. Il a rejoint il y’a deux ans Centrimex en qualité de commercial terrain. Dans un entretien exclusif, il nous parle technique et stratégie à propos de Centrimex, un acteur majeur du transit et de la logistique depuis l’Europe et l’Asie vers l’Afrique, mais pas que.

 1) Pouvez-vous vous présenter et nous décrire brièvement votre rôle chez Centrimex?

Mon rôle au sein de l’entreprise Centrimex est d’abord le développement commercial des clients basés sur le sud-est de la France. Je suis un commercial de conquête. Compte tenu du grand nombre de clients de Centrimex, il y a, dans mes missions, également une part non négligeable d’entretien du portefeuille client existant. De ce fait dans mon rôle de commercial j’accomplis à la fois des missions pour entretenir le portefeuilleclient mais aussi des tâches de prospection de nouveaux clients.

2) Depuis combien de temps votre société, Centrimex, existe-t-elle?

Centrimex existe depuis 72 ans. Notre entreprise a été créée en 1948.

3) Aujourd’hui, votre société compte combien de salariés ? Quel est votre chiffres d’affaires en 2019 ? Ou le nombre d’opérations traitées ?

En termes de salariés, nous avons plusieurs agences dans le monde notamment 12 en Afrique. Au siège, en France, nous sommes un peu plus de 80 personnes, et dans le monde environ 300 personnes. Notre chiffre d’affaires de l’année 2018 avoisine les 90 millions d’euros, et nous sommes à 60.000 conteneurs TEU / an.

conteneurs centrimex

 4) Avez-vous une spécialité ou une expertise-clé (type de transport, axe spécifique , produit spécifique) ?

facture centrimex

Nous sommes spécialisés dans le fret maritime et aérien. Dans le fret maritime, nous sommes experts dans le conteneur complet et le groupage maritime, avec notre propre service de groupage en Afrique de l’Ouest. Ce sont des flux essentiellement Chine-Afrique ou Europe -Afrique. De même, nous faisons de l’aérien dans le monde entier. Nous avons choisi l’Afrique comme principal axe géographique car c’est un continent de niche et d’opportunités pour les transitaires. En effet, les crises survenues ces dernières années ont favorisé une orientation des transitaires vers l’Afrique. Conscients de la difficulté actuelle d’intégrer ce marché, nous sommes fairplay envers les nouveaux arrivants.

5) Depuis que vous travaillez dans ce secteur, quelle a été la principale évolution ?

Nous observons une concentration du marché caractérisée par une diminution du nombre d’acteurs. Il y a de moins en moins de petits transitaires.

6) Quelle a été la demande de vos clients la plus originale ?

 Comme demande surprenante, je retiens une livraison de statue de Richard Orlinski et un transport de voiture de luxe, une Mustang.

« A long terme, nous souhaitons intégrer le digital dans notre système de fonctionnement »

7) Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Dans mon métier, ce qui me plait le plus, c’est la connaissance des nouveaux clients. En effet, chacun d’eux est différent et, notre priorité est de mettre notre savoir -faire à leur disposition. En comprenant leurs besoins et les aidant à trouver des solutions ou des alternatives auxquelles ils n’auraient pas pensé.

8) Selon vous, qu’est-ce qui vous démarque par rapport aux autres transitaires ?

 Ce qui nous démarque des autres, est notre capacité à conserver notre approche conviviale et familiale vis-à-vis de notre clientèle. Centrimex a le mérite de répondre aux besoins de partenaires de façon toujours aussi efficace. Notre entreprise à taille intermédiaire nous permet de conserver un discours franc, et d’envoyer des personnes qualifiées et compréhensives à nos clients. Contrairement à certaines entreprises de grandes tailles, ce côté familial est moins présent.

fret maritime centrimex

« Transpare est un outil dans l’air du temps, aussi intéressant qu’important « 

9) Que pensez-vous de Transpare ?

Transpare est un outil d’avenir. Dans une société où les jeunes sont friands de nouvelles technologies, de tout ce qui peut leur faciliter la vie, et leur permettant d’obtenir un devis de façon rapide notamment en Afrique, Transpare est une solution. Grace à sa réactivité et sa rapidité, les importateurs/exportateurs ont la possibilité d’être mis en relation avec plusieurs transitaires.

10) Le digital est -il un enjeu pour vous ?

Oui le digital est un enjeu pour nous. Aujourd’hui, nous le sollicitons notamment pour intégrer des prix sur notre site internet. La volonté de notre PDG est d’intégrer pleinement le digital dans notre mode de fonctionnement.

11) Quelles sont vos attentes à son égard ?

 Dans le domaine commercial, notre objectif est de renseigner le plus rapidement possible un prix à un client que nous appelons « tout venant ». En effet, nous perdons beaucoup de temps à qualifier de nouveaux comptes, à faire des analyses financières puis transmettre un tarif. Cette procédure, nécessitant plusieurs intervenants, est assez lourde. D’où l’intérêt de faciliter les démarches à ce propos.

12) Comment voyez-vous votre entreprise dans 1 an, 5 ans et 10 ans ?

A court terme, il est possible que nous observions une disparition des petits transitaires liée à la concentration du marché abordée tout à l’heure. Cela peut être avantageux car ce sont des TPE et des PME à récupérer en tant que clients. Nos projections dépendent de celles de nos clients. Bon nombre de ces derniers ont du mal à se projeter dans six mois, à plus fort raison 5ans. Cela est très  difficile à envisager. Ce que je peux nous souhaiter est une accentuation de la digitalisation du secteur afin que les clients finaux gèrent eux-mêmes leurs transports avec une vue sur les tarifs.