Comment choisir son mode de transport ? Tout comprendre en 10 minutes

comment choisir son mode de transport

Aujourd’hui, tout le monde se demande comment choisir son mode de transport. Au-delà des présupposés initiaux (l’avion est rapide, le bateau plus long…), il y a davantage de critères à prendre en compte pour choisir son mode de transport adéquat. Nous allons vous présenter les différents choix qui s’offrent à vous en matière de fret.

Le transport terrestre : ferroviaire et routier

Le transport routier :

Il comprend le déplacement de marchandises par train et par camion. Le transport par camion peut être plus rapide, mais s’avère souvent plus cher. Surtout sur de longues distances. Et puis, ce n’est pas le mode de transport le plus fiable à cause de tous les retards causés par la circulation, entre autres. Choisir son mode de transport en routier est pratique pour les distances relativement courtes.

choisir son mode de transport en routier

Le transport ferroviaire :

A l’inverse, par voie ferroviaire, le fret sera plus long. Car la marchandise s’arrêtera à plusieurs endroits avant d’atteindre sa gare de destination. Ainsi, votre marchandise sera aussi plus en sécurité et les délais de livraison seront respectés. Dans le transport terrestre on distingue deux notions :

  • Le colis de détail : la marchandise voyage avec les produits d’autres vendeurs dans le même camion ou le même wagon
  • Le chargement complet : la marchandise voyage seule dans un camion ou un wagon qui lui est entièrement dédié.
choisir son mode de transport en ferroviaire

Par ailleurs, le transport ferroviaire est le second mode le plus utilisé en France (après le transport routier). Pour faire voyager vos produits par le train, vous devrez utiliser « une lettre de voiture CIM », qui est tout simplement le document de transport.

Il est simple à remplir : une petite partie par l’expéditeur et le reste par la société de chemin de fer.

Concernant les prix, la tarification ferroviaire a été harmonisée et se distingue sous deux formes.

  • La tarification multilatérale : ce tarif est valable dans plus de 2 pays mais il ne concerne qu’un type particulier de marchandise, produits relevant de la CECA.
  • La tarification bilatérale : ce tarif est appliqué entre 2 pays qui concernent tous les types de marchandises, par exemple le tarif franco-belge ou franco-nordique.

Attention, en cas d’absence de tarif en commun, on applique le principe des “tarifications nationales soudées”. Cette tarification est calculée en fonction des règles de calcul propres à chaque pays, cependant, le prix du transport sera ensuite soumis aux frais de change. Choisir son mode de transport ferroviaire peut donc s’avérer complexe au vu de la tarification.

Le transport fluvial ou maritime

Ce mode de transport est plus lent que les autres, mais également plus économique. Il faut distinguer deux cas : selon que la marchandise soit en vrac ou déjà conditionnée. Le transport de vrac est appelé « tramping » par les professionnels.

Les matières premières

Par ailleurs, le transport fluvial et maritime est le plus adapté pour les matières premières, comme le charbon par exemple. Les bateaux qui transportent ce type de produit sont un peu comme les « taxis des mers » : il suffit de les réserver quand on en a besoin car ils n’effectuent pas de trajets réguliers.

Les produits conditionnés

En revanche, le transport de produits déjà conditionnés s’effectue en conteneurs sur des bateaux spécifiques. Parfois appelé « transport de ligne », celui-ci présente le gros avantage de pouvoir déplacer les conteneurs d’un bateau à un camion pour finir le trajet, par exemple. Ces navires sont plutôt des « bus des mers » puisqu’ils transitent dans chaque port à heure fixe.

choisir son mode de transport en maritime

Pour les conteneurs, on distingue les colis simples appelés LCL (Less than Container Load : traduisible par « moins que ce peut contenir le conteneur ») et les chargements complets appelés FCL (Full Container Load, soit chargement complet). Choisir son mode de transport maritime revient à choisir si on opte pour un conteneur complet ou pour du groupage.

En règle générale, il faut retenir que les colis simples conviendront pour de la marchandise entre 1,5 et 15m3. Au-delà, ça peut être plus intéressant de réserver un conteneur complet. Il existe 2 types de documents nécessaires :

  • Un contrat de transport, le chargeur s’engage à payer un fret déterminé et le transporteur à acheminer la marchandise d’un port à un autre.
  • Un contrat d’affrètement par lequel les deux parties conviennent de la location d’un navire pour une période déterminée.

Niveau financier, c’est simple : le coût de base est calculé en fonction de la classe de marchandise et de la masse ou du volume. Le fret maritime est établi en unité payante (UP). Cette unité payante est la tonne ou le volume (en fonction de ce qui avantage le transporteur) selon la règle 1 tonne = 1 m3.

Evidemment, un tarif minimum est prévu pour les petites expéditions et des règles particulières s’appliquent à certaines marchandises de gros volume ou de poids important. C’est une donnée non négligeable quand on doit choisir son mode de transport pour des petits colis et qu’on hésite entre le maritime et l’aérien.

Le transport aérien

Pour être tout à fait franc, c’est le moyen de transport le plus cher. Mais c’est également celui qui permet des délais d’acheminement beaucoup plus courts (entre 24 et 48h). Idéal donc pour des denrées périssables ou fragiles. Ou en cas de délais serrés. Choisir son mode de transport en aérien est une solution particulièrement coûteuse mais redoutablement efficace.

Il est peu important en termes de volume de marchandises transportées (seulement 5%). Cependant, il représente en valeur 35 à 40%. Cela s’explique par le fait qu’il soit le plus sûr.

choisir son mode de transport en aérien

Ce mode de transport est peu utilisé entre les pays d’un même continent, où il est préféré le transport terrestre ou fluvial.

Le document nécessaire pour ce transport est la Lettre de Transport Aérien (LTA). Celle-ci est établie par l’expéditeur et représente à la fois la preuve du contrat de transport, de la prise en charge de la marchandise et également les conditions de ce transport.

La base de tarification est le rapport entre le poids et le volume sachant qu’1 tonne = 6m3. On divise donc le volume réel de la marchandise par 6 pour obtenir le poids fictif servant de base de tarification. Il faut prendre en compte cette question au moment de choisir son mode de transport.

Alors, comment choisir son mode de transport ?

Pour réussir à choisir son mode de transport, il est essentiel de se poser les quatre questions suivantes. Elles apportent des éléments tangibles de réponse à la question « comment choisir son mode de transport » ?

  • Quel est le point de départ et le point d’arrivée de ta marchandise ?
  • Quand doit-elle arriver ?
  • Quels sont les poids et volume de votre marchandise ?
  • Quel est votre budget total ?

Bertrand Connin
Bertrand Connin
Bertrand is Chief Marketing Officer at Transpare. He is the main authorof this website.