Fret Chine-France, analyse globale courant 2020

Fret Chine-France 2020

Dans le domaine du commerce international, le terme « fret » signifie le transport des marchandises sur de longues distances. Depuis plusieurs années, la Chine s’est positionnée comme un leader du commerce mondial, rendant incontournables ainsi les expéditions vers cet axe. Le fret Chine-France a, depuis lors, été favorisé. Un réseau de transport multimodal s’est développé pour faciliter les expéditions entre les deux pays.

Une destination plus que jamais d’actualité

Les relations bilatérales entre la France et la Chine ont accentué les échanges commerciaux à l’import et l’export , développant ainsi le fret Chine-France.

Les importations françaises depuis la Chine

Considéré comme le second fournisseur de la France, la part des importations françaises en provenance de la Chine représentait 49,9 milliards d’euros en 2018. Il s’agit d’une part de produits de consommation dont la valeur ajoutée dans le pays d’origine est assez faible comme les vêtements et les appareils électroniques. D’autre part, il y a également des biens à forte valeur ajoutée comme les automobiles ( 854 milliards d’euros) , les produits pharmaceutiques (820 milliards d’euros) et l’aérospatiale (560 milliards de dollars) qui proviennent également e Chine.

Les produits de luxe exportés vers la Chine

Premier consommateur de luxe mondial, la Chine représente aussi le 7ème client de la France. Son niveau d’importation de produits de luxe français est estimé à 70 milliards d’euros en 2020 contre 34 milliards en 2016. En effet, l’ingénierie de la France dans le domaine du luxe n’est plus à prouver aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle de nombreuses marques (maisons de couture, parfumeurs ou joailliers) se sont implantés directement en Chine (boutiques de plus en plus nombreuses) pour satisfaire cette demande grandissante.

Malgré un arrêt brutal, puis un ralentissement des exportations du luxe français relatif au COVID-19, le fret Chine-France reprend tout doucement. Et dans le domaine du luxe, le commerce international est au beau fixe. Bien qu’ayant manqué le nouvel an chinois, une période importante pour les ventes, les entreprises françaises connaissent de nouveau un bond des exportations vers la chine

L’importance du fret Chine-France ravivé par le COVID-19

Aux prémices de la crise sanitaire engendrée par le COVID-19, la France a connu une pénurie de produits médicaux de premiers secours. Cette rupture de stock causée par le confinement et la fermeture des usines chinoises (fournisseur-clé de produits médicaux et pharmaceutiques) et le reste du monde a contribué à repenser la production du matériel médical français. Cependant, face à l’urgence sanitaire, il était plus que jamais important de répondre aux besoins en renouant le fret Chine-France en multipliant les canaux de transport. Le fret aérien a particulièrement été sollicité.

Envoi des masques par fret Chine-France en aérien

Durant le confinement (à l’échelle mondiale), les activités du fret aérien ont considérablement baissé. Avec plus de 185000 vols de passagers annulés, on note une diminution d’environ 50% pour ce mode de transport. Par ailleurs, sur les tarmac des aéroports, seuls les avions-cargos spéciaux ont remplacé les grands Boeings passagers. En effet, avec la fermeture de bon nombre de lignes régulières, l’offre de fret a drastiquement baissé, les avions effectuant du transport de personnes transportant également des marchandises.

En effet, depuis le début de la crise sanitaire, le domaine du fret aérien a été un partenaire vital dans la livraison des médicaments et de matériel médical. L’objectif des avions-cargos était d’endiguer la propagation du COVID-19 en livrant régulièrement des produits indispensables ( équipements médicaux, masques et gels hydroalcooliques).

De plus, grâce au fret arien, des tonnes d’aliments et de produits achetés en ligne ont été transportés pour soutenir les actions de quarantaines menées par les Etats. Ce mode de transit correspond également au moyen le plus rapide face à la l’urgence sanitaire. En plus, il nécessite un effectif restreint concernant le personnel. Cela permet de respecter facilement les mesures barrières fixées.

Aujourd’hui encore, le fret Chine-France en aérien reste d’actualité pour le ravitaillement des nations en biens médicaux. Nous observons une grande quantité de matériel acheté et fourni par des entreprises chinoises, qui sont ensuite acheminés par transport aérien vers des structures et particuliers français.

Décollage du Fret ferroviaire avec la crise sanitaire

Après le fret aérien, le fret ferroviaire intervient comme une véritable alternative de transport sur l’axe Chine-France. Comme dit précédemment le fret Chine-France a développé au fil du temps une diversité de modes de transport pour l’acheminement des marchandises.

Route de la soie

A ce propos, le fret ferroviaire Chine-France n’est pas en reste. La route de la soie créee en 2013 met en liaison l’Europe et la Chine en passant plusieurs pays comme celle de Wuhan à Dourges en France. Ce sont 59 villes de Chine rattachées à 50 villes européennes. La crise sanitaire actuelle a permis au fret Chine-France de rayonner et d’utiliser la voie ferroviaire pour acheminer les produits.

Continuité du fret maritime

La marine marchande quant à elle continue de fonctionner sûrement… mais lentement. En effet, sur l’axe Eurasie, on observe un recours important au « Blank sailing » signifiant navires vides ou vierges) par les compagnies maritimes. S’ajoute à cela, un ralentissement des navires « Slow Streaming » engendrant ainsi des temps de transit de plus en plus long pour les navires déjà en mer et ceux en direction de l’Asie.

Du fait du « Blank sailing » durant le début d’année, en avril, les places à bord des navires ont été réduites pour de nombreuses compagnies. D’importantes congestions ont été constatées dans les ports retardant ainsi la livraison des conteneurs sur le fret Chine-France.

Un transport multimodal Chine-France en développement constant

Le fret Maritime en 2020

Le fret maritime demeure le mode de transport par excellence et connus de tous, surtout pour le fret Chine-France.

Durée du transit et volume requis

Avec un temps de transit relativement long, c’est à dire avoisinant les 40 jours, il correspond au moins rapide de tous. Cependant, il est le moins coûteux et le plus arrangeant en terme d’amarrage des produits pour le fret Chine-France. En effet, les compagnies maritimes ont la capacité de transporter des marchandises de gros volume avec des formes atypiques. Face aux différentes formes de conteneurs existants aucune marchandise ne lui résiste. Les poids varient selon le type de conteneur choisi allant jusqu’à 68 mètres cubes, et les proportions de ces dernières.

Impact des grèves dans les ports français

Une action « Port mort », voici la concrétisation de la colère des dockers français contre la réforme des retraites en décembre 2019. Ces derniers ont décidé de paralyser l’envoi de cargaisons des ports français mettant ainsi à mal la supply chain, et les entreprises de transport. Dans cette problématique, le fret Chine-France n’a pas été épargné étant donné que des cargaisons à destination de la Chine ont été aussi bloquées.

A cet effet, certaines entreprises ont eu recours aux ports voisins ( Belgique, Espagne, et Italie) pour acheminer leurs marchandises au risque d’altérer leurs relations clients après 45 jours de grève. Ce surcoût est estimé à 150000 euros pour les entreprises exportatrices. L’impact financier de cette catastrophe par port français s’élève à des milliers d’euros de perte sèche.

Plusieurs navires ont préféré zapper les ports de Rouen et du Havre, et ce dernier affirme avoir déjà perdu 100 000 conteneurs EVP , soit 5% de son activité annuelle. Face à cela, le gouvernement promet une action de communication visant à rassurer les clients sur la performance des ports français.

Ports chinois, premier rang mondial en matière d’infrastructure

La Chine possède aujourd’hui les deux plus grands ports mondiaux pour le fret Chine-France. Le port de Shangaï jusque là toujours premier port conteneurisé , est suivi par le port de Ningbo Zhoushan qui atteint le milliard de de tonnes de marchandises. Cette notoriété est caractérisée par une construction de ports de premier rang en Chine depuis plusieurs années.

En effet, les ports chinois possèdent des infrastructures compétitives grâce à leur taille et leur efficacité. Le gouvernement a travaillé à garantir un haut niveau de sécurité et un déploiement de l’intelligence artificielle au sein des ports chinois d’ici 2050. De plus, ces ports sont modernes, avantageux en terme d’échelle, verts et de grande capacité en débit portuaire.

Tarification compétitive

En comparaison aux autres modes de transports ( aérien et ferroviaire) , le fret Chine-France par voie maritime reste le plus compétitif. Pour déterminer, le prix du fret maritime, il convient de détailler les coûts de chaque étape du fret. Nous parlons notamment du pré-acheminement (de l’entrepôt du vendeur à l’empotage de la marchandise) , puis de l’acheminement (fret maritime) et enfin du post acheminement ( dépotage de la marchandise et transfert de la marchandise à l’acheteur).

En effet, chacune de ces étapes présente des coûts attribués ou non au vendeur en fonction de l’incoterm choisi .Chacun de ces coûts est imputé à la facture commerciale définitive. En plus, avec le système de conteneurisation des marchandises (conteneur complet ou groupage), le prix du fret est adapté à la quantité de la marchandise. Malgré cela, le bateau reste moins cher pour le fret Chine-France.

Le fret aérien

Pour effectuer un fret Chine-France, le fret aérien apparait comme une des solutions les plus rapides dans le contexte actuel. Cependant, il a toujours été un moyen de transport privilégié pour desservir cet axe géographique.

Durée du transit et volume requis

Le temps de transit varie entre 3 et 12 jours en fonction des services. Dans une perspective temporelle en effet, plus rapide que le bateau et le train, il ne fait aucun doute que l’avion est la meilleure option pour assurer un fret Chine-France. Si vous optez pour un fret aérien standard, votre tarif est calculé sur la base du poids volumétrique ou poids imposable. Le poids volumétrique s’obtient à partir de la densité d’un envoi reflétant le volume par rapport à son poids.

Filière indispensable à la lumière du COVID-19

Durant cette pandémie de COVID-19, la Commission européenne a publié des directives facilitant les opérations de fret aérien.

En effet, le fret aérien est le moyen indispensable permettant d’acheminer de façon constante les produits de première nécessité comme : les denrées alimentaires, les approvisionnements médicaux et les équipement de protection. Cela a été observé sur plusieurs axes géographiques pour le ravitaillement en masques, gants et gels hydroalcoolique. Le fret Chine-France et d’autres destinations ont été largement sollicitées.

De plus, face à cette crise sanitaire il n’y a pas que les avions-cargos qui étaient sur le fret. En effet, plusieurs compagnies aériennes ont remplacé les voyageurs par les colis dans leurs avions. Ce troc a permis aux compagnies de palier le déficit financier causé par le COVID-19.

Prestation sur mesure coûteuse (ou à prix élevé)

Les tarifs de fret aérien varient régulièrement entre 1,50 et 4,50 dollars/ kilogramme. La valeur du fret aérien dépend de plusieurs critères comme tous les frets, mais le prix moyen est supérieur à 4 dollars pour 1 kilogramme.

En comparaison aux autres modes de transport, la tarification du fret aérien est souvent élevée. Elle dépendra aussi de l’itinéraire spécifique et de la compagnie utilisée sur la base de l’offre et la demande comme le fret maritime. Cependant, si votre marchandise est de 0,5m3 et pèse moins de 100kg, le prix du fret aérien peut approcher celui du fret maritime. Parce que le volume facturable minimum pour le fret maritime est de 1m3, quand bien même le volume est inférieur.

Le fret ferroviaire

Infrastructures à la hauteur des nouvelles routes de la soie

L’expansion du fret ferroviaire « Eurasie » est possible grâce à la nouvelle route de la soie dévoilée en 2013. Encore appelée « OBOR » pour One Belt, One Road en anglais , elle met en liaison plusieurs pays par le train. Le fret Chine-France est possible grâce à divers canaux très concurrentiels en terme de délais de transit et de tarifs.

Sur terre ou mer, la nouvelle route de la soie a vocation à bâtir des voies de commerce entre la Chine et l’Europe en passant par l’Afrique. Le train rejoindrait les ports français du Havre, et Fos/Marseille. L’impact généré par cette voie à long terme pourrait concerner 63% de la population du globe, soit 4,4 milliards d’habitants. En plus, le flux de fret généré par cette route serait l’opportunité pour chaque pays partenaire de développer son réseau. La ceinture eurasiatique en provenance de Chine touche le Kazakhstan, puis la Russie, la Biélorussie et la Pologne pour arriver en Europe.

Alternative rapide pour expédier des conteneurs

Plus rapide que le fret maritime , le fret ferroviaire a un temps de transit variant 15 et 20 jours. De même qu’un bateau, il est possible de transporter de grandes quantité de marchandises en conteneur. La route de la soie ouvre l’univers des possibles pour le fret Chine-France par voie terrestre en sécurisant le trajet. Il relie la ville de Nanchang en Chine et celle de Paris-Valenton en banlieue parisienne.

Le fret Chine-France par train a contribué à travers son système de conteneurisation , à reconstituer les stocks français en masques chirurgicaux, distributeurs de gels sans contact et des sacs hydrosolubles. Aussi, face au contexte actuel, avec un ralentissement du fret maritime, un afflux de l’aérien , le train apparait comme une véritable solution, et non des moindres. Cela correspond à une réponse efficace et économique. Pour des expéditions aussi bien urgentes que standards, respectant les délais indiqués tout en minimisant le coût du transport.

Bon rapport coût-transit

Les tarifs du fret ferroviaire restent moins cher comparé à ceux du fret aérien. Cependant, ils sont plus élevés que le transport maritime. Le cout du transport en fret ferroviaire en Chine, est inférieur à celui des imports actuels de fret aérien provenant de Chine à hauteur de 50%. De plus, le service de dédouanement est relativement plus simple qu’en aérien et en maritime.

Chez Transpare, nous savons nous adapter aux demandes de nos clients, et nous valorisons les expertises de nos partenaires. Le fret Chine-France ne représente aucune contrainte pour nous, et ce même dans le contexte actuel. Le développement de canaux de transport a aussi multiplié notre champ des possibles. C’est en toute transparence que nous vous renseignons et vous accompagnons dans votre projet. Voici un lien pour vous inscrire gratuitement sur notre plateforme.