L’impact du Covid 19 sur le transport international

le covid 19 et le transport international

Le Covid 19, virus de la famille des coronavirus frappe lourdement le commerce international depuis janvier 2020. Dans un premier temps, les importations en provenance de Chine ont été sérieusement perturbées. Et, la supply chain a été particulièrement mise à mal par les conséquences de l’épidémie. Plusieurs observateurs réputés estiment qu’un conteneur sur deux n’a pas pu quitter les ports chinois sur les lignes régulières de janvier à février 2020.

Les chiffres sont encore plus effroyables si on prend en compte les liaisons exceptionnelles. C’est énorme quand on connaît le poids de la Chine dans les échanges internationaux de marchandises.

pandemic covid 19

Le Covid 19 : encore un nuage noir

La Chine a priori sortie d’affaire

Aujourd’hui, les informations que nous possédons sur la Chine sont particulièrement encourageantes. Les mesures de confinement ont eu du succès et l’épidémie est maitrisée. Selon nos informations, les ports chinois ont désormais repris une activité normale. Toutefois, deux nuages noirs continuent d’assombrir le ciel du transport international de marchandises.

Premièrement, pendant le premier trimestre 2020, la production manufacturière en Chine a chuté, la quasi-intégralité des entreprises ont fonctionné au ralenti. Il y aura certainement des pénuries liées à la mise à l’arrêt de « l’atelier du monde ».

usine chinoise pendant le covid 19

Le reste du monde encore impacté par le Covid 19

Deuxièmement, c’est la propagation hors de Chine qui a mis à mal l’économie mondiale. Le Covid 19 s’est répandu dans le monde entier, et prioritairement aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest, qui sont deux centres névralgiques de l’économie mondiale. La production manufacturière dans ces deux régions du monde s’est effondrée à la fin du premier trimestre 2020, et surtout au second trimestre 2020. En France, l’année 2020 restera comme la pire récession économique depuis la second guerre mondiale.

La reprise économique semble être amorcée depuis mai 2020 et la tendance se confirme en juin. Toutefois, le virus continue de faire des ravages en Amérique du Sud, et principalement au Brésil, pays dans lequel le pouvoir politique n’a pas pris la mesure de l’épidémie. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) redoute une deuxième vague de Covid 19 pendant l’été (à cause du tourisme mondial) ou à la rentrée

Un tissu économique mis à mal

Retour à la normale du transport maritime

En ce qui concerne le transport international de marchandises, d’après les informations scientifiques connues à ce jour, le coronavirus covid 19 a une durée de vie dans l’air très courte.

Le transport aérien et le transport maritime ne sont donc pas des vecteurs de transmission. Le principal, si ce n’est l’unique vecteur de transmission actif de ce virus réside le contact rapproché entre humains. Donc, la supply chain ne peut pas être responsable de la propagation du Covid-19. Mais, elle peut être perturbée par manque de main d’oeuvre disponible dans les ports, à bord des navires ou au volant des camions qui assurent la connexion avec les entreprises.

Déséquilibre offre/demande dans le transport aérien perrurbé à cause du Covid 19

Le transport aérien a davantage été perturbé par le Covid 19 que le transport maritime. En effet, le transport maritime repose sur des porte-conteneurs dont la fonction exclusive est de transporter ces gigantesques boîtes métalliques d’un port à l’autre. En revanche, le fret aérien repose autant sur des avions cargos que sur des avions de ligne. Le transport de passagers ayant chuté, le prix du fret aérien s’est envolé. Surtout que la demande ne faiblissait pas avec des besoins urgents de matériel médical (masques , gants , gel hydroalcoolique , surblouses…) à cause du Covid 19.

poids taxable en transport aérien covid 19

Toutes les entreprises dans le rouge

Malheureusement, cette situation n’épargne aucun secteur d’activité. Et si les marchés financiers virent au rouge, ce sont les TPE/PME qui souffrent en premier. Alors, en tant que plateforme de comparaison et de réservation du transport international de marchandises partout dans le monde, nous travaillons avec des entreprises de toute taille. Beaucoup ont réussi à franchir cette crise grâce aux nombreuses mesures déployées par l’Etat pour soutenir les entreprises (report et annulation de charges, renégociation des loyers, prêts bancaires garantis par l’Etat, dispositif de chômage partiel étendu…)

Nous constatons que l’impact de la situation sur leur activité est immédiat. Les volumes de vente baissent, les achats aussi, les importations de matières premières sont retardées, les exportations connaissent des difficultés. L’année 2020 commence mal pour l’économie mondiale et plus cette situation se prolongera, plus les PME seront en danger. Chez Transpare, grâce à notre tissu de prestataires, nous sommes actuellement en mesure de vous accompagner sur vos opérations de transport international de marchandises malgré la situation actuelle tendue.

Voici le lien pour vous inscrire sur notre plateforme.

Bertrand Connin
Bertrand Connin
Bertrand is Chief Marketing Officer at Transpare. He is the main authorof this website.