Les accords de libre échange : 3 avantages considérable pour les expéditeurss

accords de libre échange

Depuis leur création, les accords de libre échange n’ont cessé de se multiplier. Ces derniers favorisent, à l’échelle mondiale, le commerce de biens et de services en diminuant les barrières tarifaires (comme les droits de douanes) et les barrières non-tarifaires (comme les formalités administratives). Par conséquent, ils permettent une intégration plus forte des marchés et constituent un atout pour les entreprises.

1 – Les accords de libre échange : un avantage compétitif pour les entreprises

Les accords de libre échange : un gage de compétitivité

Bien que difficiles à conclure, les accords de libre échange concernant le commerce international constituent un réel facteur de compétitivité pour les entreprises. En plus de leur permettre de produire et d’exporter à moindre coût, cela leur offre l’opportunité de proposer une plus grande diversité de produits et donc de toucher une plus grande quantité de consommateurs.

Des accords au service de l’internationalisation des entreprises

Les accords de libre échange favorisent également l’internationalisation des entreprises. En effet, celles-ci seront intéressées à développer des filiales et autres succursales dans plusieurs pays du monde. Cette mondialisation permet aux entreprises multinationales de profiter des avantages comparatifs des différents pays (présence d’une ressource spécifique intéressante pour l’entreprise, meilleure situation géographique, main d’oeuvre plus qualifiée, regroupement d’entreprises du même secteur…).

les accords de libre échange favorisent l'internationalisation
L’internationalisation des entreprises est favorisée par les accords de libre échange

Cette internationalisation des entreprises leur permet également de se rapprocher de nouveaux marchés. En effet, la présence d’une entreprise dans de nouveaux pays permet de faire connaître ses marques et ses produits à de nouveaux publics. Cette internationalisation des entreprises favorise le développement du fret mondial sous toutes ses formes : transport routier, fret maritime et fret aérien principalement.

2 – Des accords de libre échange toujours plus nombreux

L’OMC favorise le libre échange

Depuis la création de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) en 1995, il existe pas moins de 150 accords de libre échange commerciaux régionaux concernant les 5 continents, et cette liste ne cesse de s’allonger. Par ailleurs, les accords de libre échange ne sont que la facette la plus visible du travail de fond réalisée par l’OMC. En effet, l’accord de libre-échange n’est que l’aboutissement d’un processus bien plus long, souvent entamé plusieurs décennies auparavant. En effet, quand il existe des droits de douane entre deux pays, l’OMC organise des « rounds » entre ces deux pays avec pour objectif de réduire les droits et taxes à chaque round commercial, afin de se diriger progressivement vers un accord de libre-échange.

L'OMC favorise les accords de libre échange

Exemples

L’Union Européenne a, par exemple, signé un accord de libre échange avec le Canada (le CETA) en vigueur depuis fin 2017. La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne (Brexit) pourrait également donner lieu à des négociations entre la Commission Européenne et la Grande Bretagne dans les mois à venir, pour un accord de libre-échange nouvelle génération. D’autres accords sont en cours de négociation : entre l’UE et le Vietnam, ou encore avec Singapour.

Des accords sont également en cours de discussion avec des régions comme l’Amérique du Sud (unifiée au sein d’une organisation appelée Mercosur, pendant latino-américain de l’Union Européenne). Toutefois, certains accords de libre-échange n’aboutissent pas pour des raisons politiques, ou pour des raisons sanitaires (différences entre les normes d’un pays à l’autre).

3 – Les accords de libre-échange nouvelle génération

Des accords de libre échange toujours plus complexes

Alors que traditionnellement les accords commerciaux permettaient « uniquement » de réduire les droits de douane, les accords de nouvelle génération ne s’en contentent pas et concernent d’autres mesures non tarifaires telles que la propriété intellectuelle, les services et les marchés publics. Ils prévoient aussi une harmonisation des normes en vigueur ce qui permettrait d’avoir des régles équivalentes et donc un seul produit conforme à la fois dans l’Union Européenne et également dans la région du monde où il sera exporté.

des accords de libre échange complexes

Face aux dernières formalités, Transpare vous accompagne

L’équipe de Transpare ainsi que notre réseau de partenaires sont à votre disposition pour vous accompagner dans l’identification des accords dont vous pourrez bénéficier afin de mieux cibler vos marchés et vous doter d’avantages compétitifs non négligeables pour votre développement à l’international.

Retrouvez ici la liste des accords et préférences unilatérales de l’Union Européenne.


Bertrand Connin
Bertrand Connin
Bertrand is Chief Marketing Officer at Transpare. He is the main authorof this website.