Maroc: 3 modes de transport de marchandises .

drapeau du maroc

L’économie marocaine s’est stabilisée et s’est solidifiée au cours des années grâce à différents secteurs comme le tourisme, les investissements privés dans l’industrie et l’exportation de produits locaux. Depuis janvier 2019, le Maroc a adopté la nome NIMP15 qui est la norme internationale pour les mesures phytosanitaires sur le traitement des emballages (palettes notamment)

En plus, le Maroc possède l’un des réseaux d’infrastructures de transport des plus denses en Afrique, tant par les voies ferrées, aériennes ou ferroviaires. Avec un réseau routier payant d’environ 1800 km et une ligne de train à grande vitesse desservant Tanger et Casablanca pour ne citer que ceux là, le transport de marchandises au Maroc peut se déployer de façon large, variée et sécurisée.

Le transport routier

Le canal routier représente le premier moyen de transport des individus et comptabilise plus de 75% du transport de marchandises au Maroc. Avec environ 60 000km de routes, 1000 km de voies express et 1800 km d’autoroutes, le transport routier correspond à 6% du PIB.

Le transport en Ro-ro appelé également routier-roulier permet de transporter des véhicules à bord de navires de mer spécialement conçus pour ce mode de transport entre le Maroc (Tanger- Casablanca) et l’Europe (Espagne, France etc). Ce mode de transport a des avantages multiples tels que : la réduction des délais de transit, aucune rupture de charge et un départ régulier par semaine.

La collaboration Maroc-Espagne

Le transport routier de marchandises entre le Maroc et L’Europe s’effectue régulièrement à travers l’Espagne. En effet, la péninsule ibérique est une véritable passerelle économique pour le Maroc. Ce dernier exporte de plus en plus vers l’Europe. Nous observons un bond de 85% en 6 ans, soit un passage de 1581 à 2228 millions de tonnes de marchandises. Les importations quant à elles, ont augmenté de 47% soit 6119 millions de tonnes en 2018 équivalent à 76,à7 milliards de dirhams.

Compte tenu des transactions importantes entre les deux pays, le Maroc a souhaité que des autorisations bilatérales conséquentes avec l’Espagne leur soient délivrées. Celles -ci lui ont été accordées sur une base des statistiques détaillées des échanges commerciaux et du tonnage acheminé par les différents modes de transport et leur évolution. Par ailleurs, les professionnels des deux pays sollicitent un accompagnement des autorités administratives aux entreprises de transport.

Effectivement, la flotte du transport international routier de marchandises  »TIRM » a évolué entre 2015 et 2018. Le nombre d’entreprises connait une augmentation de 45% , favorisant ainsi une accélération de 73% du parc utilisé. Le transport routier est aujourd’hui un moyen de plus en plus fréquenté et recommandé au Maroc.

Le transport aérien

De façon générale, le fret aérien est le moyen de transport le plus rapide en comparaison avec le fret maritime, au train ou à la voie terrestre. Au Maroc, il faut distinguer le fret aérien classique et le fret express de marchandise.

En effet, le fret classique nécessite plus de formalités administratives en matière de douane, de déclaration à l’export, etc. Il utilise aussi la flotte de Royal Air Maroc pour acheminer les marchandises.

Les aéroports sollicités

Pour savoir à quel moment le fret aérien est rentable par rapport aux autres modes d’expéditions, il faut avant tout envoyer une marchandise supérieure ou égale à 100/150kg. Le tarif de votre fret dépend de la conjoncture et des disponibilités .

Parmi tous les aéroports marocains seuls trois aéroports participent au fret de marchandises aérien. Il s’agit des aéroports de Mohammed V à Casablanca, celui de Marrakech à Ménara et enfin celui d’Agadir à Al Massira. Pour expédier des marchandises par avion depuis ou vers le Maroc, il faut compter entre 2 et 4jours vers/ depuis la France en fonction des aéroports marocains de destination.

Durant la période de confinement due au COVID-19, l’aéroport de Casablanca a été largement sollicité pour transporter les produits médicaux et biens de premières nécessités entre le Maroc et le reste du monde.

Transport maritime

Dans le commerce extérieur marocain, le transport maritime assure plus de 90% du trafic. Le Maroc entretient des relations commerciales principalement avec l’Union Européenne. Cependant il diversifie de plus en plus ses débouchés pour développer son réseau.

Les ports habilités

En 2018, l’Union européenne a échangé pour 58,6% avec le Maroc. Ce taux provient des échanges du Maroc avec l’Espagne (18,7%) et la France (15,5%) .Il existe trois grands ports de marchandises au Maroc. Il s’agit de celui de Casablanca, d’Agadir et de Tanger.

Port de Tanger

Le port de Tanger Med se situe au nord du Maroc à l’entrée du Détroit de Gibraltar , à 14km des côtes espagnoles. Il représente à cet effet le port d’entrée principal de la Méditerranée. Il possède des infrastructures assez développées avec un énorme potentiel comptabilisant en 2019 une capacité de 9 millions de conteneurs EVP et 700.000 camions TIR. Celui-ci possède aussi plusieurs terminaux dont un terminal à hydrocarbures de 500.000 tonnes de stockage, un terminal vraquier de 450 mètres de quai, et de nombreuses connexions ferroviaires pour les marchandises et les passagers.

Cependant, le port de Tanger Med arrivant à saturation, un projet de réhabilitation a été mis en œuvre courant 2020. Le projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger initiée en 2020, vise à faire de cette ville une destination phare de tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle internationale.

Structuré en deux composantes stratégiques avec d’une part des activités de croisière, plaisance, fast -ferry et pêche, puis d’autre part, une vision urbaine favorisant l’ouverture du port vers la ville de Tanger. Cependant, tout en gardant la mise en valeur de ce quartier historique, la reconversion du port de Tanger retient toujours les différents pôles tels que la pêche, le commerce (terminal à conteneurs notamment) et le passage des ferrys.

Dans le même ordre, l’ancienne gare maritime proche de Kasbah a été agrandie. On comptabilise plus de 2500m2 d’espace en plus entièrement rénové, favorisant une optimisation de la gestion des flux de passagers et de voitures. De plus, cela permet d’accueillir des bâtiments administratifs (police, douane…) et d’une tour de contrôle pour les diverses opérations maritimes.

Port d’Agadir

A elle seule, la ville d’Agadir possède trois principaux ports; de plaisance, de pêche et de commerce. Il s’agit du troisième port, spécialisé dans les échanges de flux des produits agricoles. En effet, les échanges avec l’extérieur constituent principalement des fruits et légumes, mais aussi des minerais. Avec des ports récents et modernes, il est également entouré d’entrepôts, d’usines de conserverie et de congélation.

L’ANP correspondant à l’Agence Nationale des Ports annonce une nouvelle ligne maritime desservant les ports d’Agadir au Maroc à celui de Port -Vendres en France. En effet, cette nouvelle ligne maritime destinée aux conteneurs frigorifiques sera exploitée une fois par semaine. Ce changement est la conséquence d’une série de réunions locales et centrales avec l’armateur CMA CGM. Ce dernier, ambitionne de convertir le trafic TIR ( Trafic International Routier) en conteneurs frigorifiques à travers les infrastructures portuaires d’Agadir.

Dans cette région, les flux de transports étaient principalement routiers avant la pandémie de COVID-19. Depuis, la situation a changé au profit du transport maritime. Cette ligne spéciale affrétée par CMA-CGM sera desservie par deux porte-conteneurs, et dédiée principalement aux produits primeurs conteneurisés.

Port De Casablanca

Le port de Casablanca est est le premier port du Maroc et également le plus grand après celui de Tanger. Principalement tourné vers des activités de commerce. D’une superficie de 450ha, dont 256 ha de terre-pleins, le port de Casablanca accueille et traite environ 40 navires en même temps, et un trafic entre 24 et 26 millions de tonnes /an. Ces chiffres représentent entre 33 et 35% du trafic portuaire national.

Comme les autres précédents ports, ce dernier comprend différents pôles tels que, le pôle de commerce, de pêche, de plaisance, et des infrastructures habilitées pour les conteneurs. En effet, il dispose de trois terminaux à conteneurs traitant près 1.600.000 de conteneurs EVP grâce aux différentes installations.

De même, en comparaison au trafic national, le port de Casablanca représente 86% des conteneurs acheminés , 60% du conventionnel ( c’est à dire 53% du bois et 78% du fer) et 63% des céréales. Il offre ainsi à ses différents opérateurs économiques une diversité des terminaux à conteneurs, roulier et des équipements et moyens logistiques de point.

Transpare est spécialiste du Maroc, dans la mesure où nous effectuons de nombreuses transactions vers cet axe géographique. Nous avons mêmes une filiale implantée sur place, c’est notre deuxième pays d’implantation après la France. Notre plateforme est capable d’acheminer vos marchandises en provenance ou vers le Maroc , et de vous offrir un service de qualité peu importe le mode de transport. Testez le transport de marchandises autrement avec notre interface gratuite et sans engagement, vous permettant de comparer plusieurs offres et de réserver celle qui vous correspond le mieux. Pour obtenir des devis, il suffit de remplir ce formulaire (c’est gratuit et sans engagement).