Tunisie : ce qu’il faut savoir pour votre import/export 2020

Drapeau Tunisie

La Tunisie règlemente depuis plusieurs années ses activités dans le domaine du commerce extérieur avec le reste du monde. De la création de l’activité de transport de marchandises, à l’expédition, de nombreuses procédures administratives sont requises.

Avec ses 11,7 millions d’habitants, la Tunisie fait partie des plus petits marchés du commerce international dans sa région et dans le monde. Cependant, Internet tend peu à peu à pénétrer et s’implanter dans les consciences collectives. Depuis l’an 2000, nous observons une augmentation de plus de 8000% en matière de pénétration d’internet , ce qui fait de ce pays le troisième pays d’Afrique le plus connecté.

Les différents types de fret en Tunisie

Transport routier

Transport routier de marchandise

Le transport routier de marchandises est très courant depuis et vers la Tunisie en Europe et dans les pays limitrophes. En effet, grâce aux infrastructures aménagées , il est possible de transporter une cargaison de la Tunisie vers l’Europe (France , Allemagne, Benelux et vers les pays limitrophes comme le Maroc et la Turquie . Des transports journaliers et hebdomadaires permettent d’acheminer régulièrement les marchandises internationalement, et donc d’alimenter ce réseau de transport.

Transport maritime

Outre le transport routier, le transport maritime est l’un des moyens le plus utilisés pour transporter les marchandises en Tunisie comme dans le monde entier. Il est une alternative pour tous les pays n’ayant pour seule voie navigable fiable la mer. Les principaux ports d’affrètement des cargaisons en Tunisie, sont Tunis et Sfax. Ils desservent en France les ports du Havre, de Marseille, Sète… Il est possible d’effectuer du groupage (LCL) et l’affrètement de conteneurs complets(FCL) sur l’axe de la Méditerranée. Cet axe géographique privilégié en Tunisie favorise des délais d’acheminement relativement courts en comparaison des autres destinations habituelles par marine marchande.

Transport aérien

Enfin le transport aérien est considéré comme le plus rapide en matière de délais d’acheminement en Europe et dans le monde. Aussi recommandé que les autres modes de transport, l’aérien permet de relier facilement l’axe Tunisie-Europe sans ambages. Les aéroports de Tunis-Carthage, et Djerba-Zarzis sont habitués à faire décoller des avions cargos.

Importation en Tunisie

La balance commerciale en Tunisie a enregistré un déficit estimé à 3505,7 millions de dinars (soit 1212,62 millions de dollars) durant le premier trimestre de l’année 2020. Selon l’Institut National de la Statistique « INS » les importations enregistrent une baisse d’activité estimée à 11,4% contre 14,4% en 2019. En effet, la valeur des importations n’a pas dépassé 14020,6 millions de dinars contre 15819,6 millions de dinars en 2019. Cela s’explique par une diminution des importations en provenance de la France de -34%, l’Italie de -33% et l’Allemagne de -19% certainement due à la crise sanitaire.

Les principaux produits importés vers la Tunisie sont:

  • Agro-alimentaires ( Blé, orge, maïs, pomme de terre, café, etc.)
  • Energie et lubrifiant ( pétrole brut, produits raffinés, gaz naturel, houille et coke)
  • Textile, habillement et cuir (coton, fils, tissus, cuirs et peaux)
  • Transport ( tracteurs, camions, bus et cars, voitures, châssis et carrosserie )
  • Industries mécaniques et électriques

Exportation de Tunisie

Le rapport de l’INS informe d’une baisse des échanges commerciaux durant le premier trimestre 2020 à hauteur de 11,2% des exportations contre 16,3% en 2019. Néanmoins la valeur des exportations reste à 10514,9 millions de dinars. Il en ressort que cette baisse des exportations affecte certains secteurs plus que d’autres. Il s’agit des secteurs comme : le textile, l’habillement et le cuir à hauteur de 45,2%, les industries mécaniques et électriques à hauteur de 32,2%, les produits miniers : phosphates et dérivés de 21,6% et l’énergie de 6,7%. Les pays avec lesquels on enregistre une diminution des exportations sont la France -44%, l’Allemagne -38% et l’Italie -34%.

La Tunisie est un pays qui est reconnue pour la qualité de ses produits agricoles, notamment ceux biologiques. Entre janvier et octobre 2018, les exportations de produits biologiques s’élèvent à 53 milles tonnes pour 520 millions de dinars . Cette quantité correspond à un niveau de croissance de 43% en valeur et de 28% en quantité en comparaison avec l’année 2017.

Selon le ministère de l’agriculture tunisien, le pays aurait exporté 60 types de produits bio différents vers 37 pays du monde. Les principaux produits concernés sont l’huile d’olive et les dattes représentant 90% des recettes d’exportations du bio . Leurs quantités correspondent respectivement à 42 milles tonnes et 10473 tonnes. En valeur, ces deux produits comptabilisent 429,3millions de dinars pour l’huile d’olive, et 80,4 millions de dinars pour les dattes.

Dattes

Les principaux produits exportés de la Tunisie sont :

  • Produits agro-alimentaires ( huile d’olive, dattes, poissons crustacés, agrumes)
  • Energie et lubrifiants
  • Textile, habillement et cuir
  • Mines, phosphates et dérivés

Droits et taxes en Tunisie

Les procédures

Pour les entreprises exportatrices

L’accès au marché des importations en Tunisie est assez strict. En effet, il existe des opérateurs et des entreprises exempts de formalités de commerce extérieur. Ces opérateurs incluent dans la zone franche économique les importations utiles à la production. A noter que les entreprises totalement exportatrices bénéficient d’une liberté d’importation. Les produits importés sont transportés sous couvert d’un certificat d’importation appuyé d’une facture commerciale.

Pour le marché local

Cependant, les autres opérateurs doivent obtenir des autorisations d’importation délivrées par le ministère en charge du commerce. Ces autorisations valables pendant 12 mois sont retirées à la chambre du commerce, sont déposées auprès d’un intermédiaire agrée par voie électronique. Ce dernier les transmet par bordereau au Ministère du commerce. Après étude du dossier , la décision du Ministère du commerce est transmise à l’intermédiaire agrée dépositaire de la demande. C’est ce dernier qui informera l’importateur / exportateur de la suite de sa demande. Il existe une procédure spéciale pour les produits sensibles.

Les procédures douanières apparaissent sous différentes formes comme ; l’enlèvement par procédure simplifiée (Demande d’Autorisation d’Enlèvement « DAE » ), soit par acheminement jusqu’à l’usine sous scellé douanier. Ou encore une visite à l’usine par le douanier à demeure ou par régularisation ultérieure avant exportation.

Douanes

Les marchandises entrant en Tunisie sont soumises à des droits de douane pouvant grimper jusqu’à 200% selon le produit. En 2016, la loi des finances a abaissé les tarifs sur certains produits , notamment les matières premières, les produits semi-finis et les équipements assujettis à des taux de 15% et 10%.

De plus, les produits de consommation à l’exception de ceux agricoles ont bénéficié d’une réduction tarifaire de 30 à 20% . Certaines marchandises quant à elles sont soumises à une taxe sur la valeur ajoutée « TVA ». En effet, la base de la TVA en Tunisie est comprise entre 18 et 6%, avec la majorité des bien couverts à 18%. Ainsi la Tunisie applique la TVA sur le prix de base des marchandises, les droits d’importations, les surtaxes et les taxes à la consommation. Cette taxe à la consommation peut varier de 10% à 150% . Et les produits les plus imposés sont les articles de luxe comme les automobiles à grosse cylindrée dont le taux peut aller jusqu’à 277% (moteur essence) et 360% ( moteur diesel).

Pour calculer ou évaluer le droit de taxe à l’importation , il existe un tarif général allant de 10 à 230%. La Tunisie applique une politique anti-dumping dont les raisons peu explicites s’assimilent comme des prix minimums pour calculer les droits de douane. Les produits agricoles provenant de l’Union Maghreb Arabe « UMA » bénéficient de droits de douane moins élevés que les autres produits agricoles. De même que les produits venant de pays avec lesquels la Tunisie a conclu des accords commerciaux telle que l’Union Européenne ayant des taux réduits grâce à un accord de 1995.

Règles d’étiquetage

Les règles d’emballage et d’étiquetage en Tunisie obéissent à une règlementation stricte. Tous les produits importés doivent être écrits en arabe avec des indications obligatoires telles que , le nom de la société importatrice, ses coordonnées, la date de validité et d’expiration du produit et sa composition.

Pour les produits alimentaires, s’ajoutent un règlement européen n°178/2002 sur la loi de la nourriture entrée en vigueur le 1e janvier 2007. Elle établit les principes généraux de la législation alimentaire et fixe les procédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires appliquées en Tunisie. Les langues autorisées sur les étiquettes et emballages sont l’arabe, le français et l’anglais.

Transpare a conclu des partenariats avec de nombreux transitaires et shippers basés en Tunisie. Aujourd’hui, cette collaboration s’inscrit parmi ses axes privilégiés. Ainsi, si vous souhaitez faire de l’import- export depuis ou vers la Tunisie, ou simplement recourir à un transitaire, notre structure est faite pour vous. Alliant rapport qualité-prix et sécurité, à travers les offres compétitives , le suivi et la gestion de votre marchandise ne sera plus un casse- tête. Pour découvrir notre plateforme, c’est ici !